Observatoire de l'environnement en Nouvelle-Calédonie (OEIL)

Le feu peut être la principale cause de destruction des habitats naturels en Nouvelle-Calédonie. Les flammes réduisent chaque année un peu plus nos précieuses forêts, notre future ressource en eau et contribuent au changement climatique par l'émission de gaz à effet de serre. La seule année 2017 correspond, avec plus de 24000 hectares brûlés, à la surface dépouillée par l'exploitation minière en 150 ans, et à un rejet estimé à 391000 teqCO2, soit 5,2% des émissions totales du pays cette année-là. Dans ce contexte, des systèmes d'alerte et un suivi précis des impacts environnementaux apparaissent tous deux essentiels: c'est ainsi que le géoportail Vulcain a été créé en 2017 par l'OEIL. Basé sur la détection d'incendie par satellite, il envoie des e-mails d'alerte, et permet une analyse fine des écosystèmes perdus, des espèces menacées, etc. À partir de 2020, ce service gratuit sera également disponible aux Fidji. Pour en savoir plus, visitez www.oeil.nc !

Fabien Albouy - Observatoire de l'environnement en Nouvelle-Calédonie (OEIL)

pression environnementale, feux de brousse, surveillance innovante, Nouvelle-Calédonie